Trouver un emploi au Japon, pour des étrangers, n’est jamais chose aisée.
La crise sanitaire que le monde connaît depuis plus d’un an en a accru les difficultés.

Face à cela, de nombreux membres de la communauté française et francophone dans l’archipel à la recherche d’un travail se sentent souvent démunis.

Or, aucune structure locale ne permet de leur venir en aide, que ce soit pour les conseiller, recueillir leurs demandes, proposer des offres.

Lors du Conseil consulaire du 22 septembre 2017, Alexandre Joly, alors conseiller consulaire, avait obtenu du conseil avec le soutien de l’ambassadeur, que soit organisé au Japon un Conseil consulaire pour l’emploi à destination de la communauté française conformément à l’engagement de campagne de la liste sur laquelle il figurait avec Matthieu Séguéla en 2014.

Malheureusement, ce projet n’a jamais été mis en œuvre par les membres élus du Conseil consulaire en place depuis 2018 et l’emploi comme la formation professionnelle sont les laissés-pour-compte de notre communauté.

C’est dans ce contexte qu’ Emploi-Japon a vu le jour début 2021.

Projet initié par Cyrille Dietmann, un jeune Français arrivé au Japon en 2017, l’équipe fondatrice est aussi composée de Jean-Marc Lisner, président du Groupe CASTEL au Japon, dans le pays depuis plus de 35 ans et auteur de « « DE RENAULT A TOKYO : Les tribulations d’un entrepreneur Français dans l’archipel nippon », et enfin de Samuel Savasta, 34 ans, dans l’archipel depuis 2015.

A travers la mise en ligne de son site internet, et sa présence sur les différents réseaux sociaux, Emploi-Japon se présente comme « une plate-forme de connexion vouée à la diffusion d’annonces de postes, de formations et d’informations utiles liées à la recherche d’emploi au Japon . Elle a pour objectif de rassembler, connecter », mettre en relations les différents acteurs francophones actifs sur le marché de l’emploi au Japon et d’aider celles et ceux à la recherche d’un travail.

Parallèlement à cette initiative, Ensemble au Japon a placé lors de cette campagne pour les élections consulaires, au premier rang de ses propositions, la tenue rapide d’un Conseil consulaire pour l’emploi et la formation professionnelle dont l’objectif sera de mettre sur pied un Organisme Local d’Entraide pour le Travail à destination des Francophones vivant au Japon, en partenariat avec les associations professionnelles, les entreprises françaises et des entrepreneurs français et francophones opérant dans l’archipel.

Focus sur « Emploi-Japon »

Post navigation