Née à Nantes en 1980, j’ai vécu dans différentes villes françaises, Lille, Paris et Nice avant de m’installer à Tokyo en 2017 avec ma famille.

J’exerce le métier de praticienne en Shiatsu traditionnel chez “Tokyo-Shiatsu”, cabinet de bien-être et de prévention santé, que j’ai entrepris en 2018.

Mon époux est de culture Franco-Japonaise, nous avons un enfant scolarisé au LFIT et un autre majeur, habite en France.

Sensible aux questions liées au « mieux être » de la personne, à l’harmonie dans la vie quotidienne, au sein d’un foyer, au travail et en société, il m’a toujours semblé essentiel de m’engager à différents niveaux. C’est pourquoi, en France comme au Japon, je me suis investie dans la vie associative.

En France par exemple, en 2000, j’ai co-créé l’association « Inspiration », dont la vocation était de donner une seconde vie aux meubles et objets, concept précurseur des ressourceries; en 2004 j’ai coordonné les travaux de l’association « Sables du Danay », dans le cadre d’un projet interculturel, (création d’une résidence d’artistes et d’un centre culturel au Cameroun)…

A Tokyo, sur le plan culturel, j’ai mené un projet d’atelier pédagogique au sein de l’équipe du Cercle de lectures, à la bibliothèque de l’ambassade de France et sur le plan entrepreneurial, j’ai participé au programme mentorat de « Femmes actives Japon ».

Au niveau environnemental, j’ai été membre active de « l’Eco-team LFT », encourageant les gestes écoresponsables des familles du Lycée Français International de Tokyo et les initiatives vertes du LFI-Tokyo.

Par ailleurs, j’échange avec des volontaires et des entrepreneurs que je mets en relation dans le cadre de projets de développement durable.

A l’écoute et solidaire de la communauté française à l’étranger, je souhaite activement représenter ses intérêts, ce pourquoi je m’engage aujourd’hui à rejoindre la liste Ensemble au Japon.