Reunion Richard Yung

Le 2 décembre, l’équipe de Ensemble au Japon, avec le comité En Marche-Japon et la section Modem-Japon, a organisé une rencontre publique avec le Sénateur représentant les Français de l’Étranger, Richard Yung.

Celui-ci a répondu à notre invitation alors qu’il effectuait une tournée au Japon du 1er au 4 décembre. Cette rencontre s’est tenue après que le Sénateur eut essentiellement consacré sa première journée au sujet des enlèvements d’enfants binationaux par le conjoint japonais et au problème de la non-application par le Japon de toutes les obligations qui lui incombent après sa ratification du Traité de La Haye de 1980.

En pointe depuis plusieurs années sur ce sujet douloureux, le Sénateur est à l’origine de plusieurs résolutions et propositions de résolutions visant à accroître la pression de la France et de l’Union Européenne sur le Japon.

http://www.senat.fr/leg/ppr19-029.html

http://www.senat.fr/leg/ppr19-147.html

Richard Yung a ainsi relaté à l’assistance, sans fard ni langue de bois, l’essentiel du contenu des échanges qu’il a eus avec ses interlocuteurs du jour : l’ancienne ministre Katayama Satsuki, des députés du PLD, des responsables d’associations japonaises engagées pour un changement de la loi au Japon (Kodomo Onbuzuman Nihon, Yui no kai, Sakura no kai…), des diplomates américains en poste au Japon.

Il a plaidé pour une modification de la loi japonaise, ce qui sera long, mais aussi la remise en activité du comité consultatif franco-japonais qui existait avant la signature de la Convention de La Haye. Les représentants des associations japonaises lui ont soumis l’idée que les pays étrangers pourraient conditionner leur soutien au Japon dans son différend avec la Corée du Nord sur les enlèvements de ses ressortissants à des avancées significatives au Japon sur le sujet des enlèvements d’enfants.

Nous l’avons remercié pour son engagement, ainsi que celui de notre députée Anne Genetet, qui avait été instruite du sujet durant sa campagne en 2017 par les délégués En Marche de l’époque (Matthieu Séguéla, Guillaume Gerondeau, Jean-Michel Serre) et le conseiller consulaire d’alors, Alexandre Joly.

Les Français du Japon ont bien noté une différence d’appréciation et un investissement bien plus important des autorités françaises sur le sujet depuis 2017 et l’élection du Président Emmanuel Macron. Le symbole en a été que pour la première fois un président a rencontré des membres d’une association de parents français privés de leurs enfants lors de sa visite au Japon en 2019.

Alors que nous discutions des mesures coercitives pouvant être prises à l’encontre du Japon, le Sénateur a reconnu que le chemin sera encore malheureusement long.

Nous avons ensuite questionné le sénateur sur les conséquences de la réforme des retraites pour les Français de l’étranger et abordé les points chauds au plan international.

Nous avons enfin remercié le Sénateur pour le temps qu’il consacre à rencontrer notre communauté au Japon à chacun de ses déplacements dans le pays.

Réunion publique avec le Sénateur Yung

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *